Button : « Et vlan dans les dents »

Publié le par Patrice Dusablon

Par Patrice Dusablon

 

C’est probablement ce que Button se dit, suite à sa magnifique victoire de dimanche dernier à Melbourne. Celui qui devait se faire massacrer, être à la remorque et attendre la mi-saison pour avoir un peu d’air, vient d’en surprendre plusieurs en Australie, et moi le premier. Le plus cinglant dans ses prédictions fut Eddie Irvine "Jenson est entré dans la fosse aux lions - c'était de la folie de sa part de transférer. Il croit qu'il pourra manger du steak mais ce ne sera pas le cas. Je pense qu'il sera massacré! C'est la pire décision qu'il aurait pu prendre. " 

 

Il est vrai que peu de gens ont compris le transfert de Button chez McLaren. Jenson l’avait expliqué ainsi à l’époque, "Depuis l’âge de huit ans, je rêvais de devenir champion du monde de F1. C’est fait. C’est toujours difficile de quitter une écurie dans laquelle on a obtenu les meilleurs résultats et travaillé longtemps en partageant avec elle également de mauvais moments et dans laquelle on laisse beaucoup d’amis. Mais la vie est faite de challenges et j’ai senti le moment d’en viser de nouveaux pour entretenir ma motivation." Et avec les pronostics défavorables de l’intersaison, cette victoire est exactement ce qu’il lui fallait pour prendre ses marques au sein de sa nouvelle équipe. "C'est très spécial", a-t-il déclaré. "Cela m'a pris du temps pour m'habituer à cette voiture. Mais l'équipe a été fantastique. C'est difficile d'exprimer cela avec des mots. C'est un sentiment très spécial et on va capitaliser sur cela. Je sens que je prends confiance et j'espère que dans la prochaine course on pourra faire quelque chose de similaire. »"

 

button melboune

Button fait la Une

 

En signant une victoire dès sa deuxième course chez McLaren, Button fait rapidement oublier le très anonyme Heikki Kovalainen, tout en conquérant du crédit au sein du team. De plus, en prenant sous son entière responsabilité le choix de pneus tendres avant tout le monde, il démontre qu’il a un sens tactique aiguisé et une bonne lecture des conditions de course. Champion de l’économie, avec 51 tours sur pneus tendres, son style coulé à la recherche de la trajectoire idéale pourrait bien être un atout précieux cette saison. Il faut l’admettre, Button a su bien exploiter ses qualités ce week-end, question de nous rappeler que c’est lui qui porte le numéro 1 sur sa voiture…

 

Et c’est probablement l’autre victoire de Jenson ce week-end! Plusieurs minimisent le titre de Button, limitant son championnat au seul double diffuseur. Avec cette solide victoire, on voit que Jenson est un pilote qui gagne dès qu’il a la voiture pour le faire. En fait, on voit le « pilote derrière le double diffuseur », celui qui devint champion en 2009. "Jenson est vraiment un digne Champion du Monde. Premièrement, il a montré une acuité tactique extrême en passant des pneus intermédiaires aux secs, un geste qui a jeté les bases de cette victoire. " déclare Martin Whitmarsh après la course.

 

button hamilton

Un geste « insensé »?

 

Et McLaren a une bonne raison d’être fier de cette victoire. Depuis qu’elle a souffert de sa collaboration avec Alonso en 2007, certains remettent en doute la capacité de McLaren à gérer deux champions du monde. Pour 2010, elle a même changé sa structure, afin de faciliter l’échange de données entre les deux équipes d’ingénieurs. En début de course, les deux pilotes se sont même livré une belle passe d’armes, Hamilton passant Button par l’intérieur. Bref, avec Lewis qui a encore démontré à Melbourne que c’est lui maintenant le « show » en F1, McLaren dispose d’un excellent atout pour le championnat des constructeurs.

Publié dans Actualité

Commenter cet article